Pierre de RUS
Être maire, c’est placer l’humain au cœur de l’action publique.

Madame, Monsieur,
Les 15 et 22 mars prochain, vous serez amenés, par votre vote, à décider de l’avenir de Saint-Pierre du Perray.
Face à l’amateurisme et au repli sur soi qui ont caractérisé la gestion de la municipalité sortante, j’ai la conviction qu’il y a urgence à remettre Saint-Pierre du Perray sur le bon chemin. Urgence à rompre avec le laisser-faire, le laisser-aller et l’absence de communication qui se sont installés ces 6 dernières années.
C’est fort de cette conviction que je me présente à vos suffrages, entouré d’une équipe de 34 femmes et hommes compétents, expérimentés et motivés. Ensemble, nous avons travaillé depuis des mois pour construire un programme cohérent et réaliste qui s’adresse à tous les Saint-Perrayens.
Sur ce site, vous pourrez découvrir les points marquants de ce programme, qu’il s’agisse de mesures immédiates à mettre en œuvre dans les tous premiers mois du mandat, ou de projets plus importants qui nécessiteront plus de temps de concertation et d’échanges avec vous. 
Car c’est là le premier pilier de notre action, le dialogue et la concertation. C’est dans l’échange et le partage que doit se construire notre avenir et celui de nos enfants.
Le second pilier, c’est l’environnement, dans tous les sens du terme. C’est notre cadre de vie, la tranquillité, la propreté, bien entendu, mais aussi les services mis en œuvre pour faciliter la vie de chaque Saint-Perrayen. Notre ville doit être une ville où il fait bon vivre, où nos enfants peuvent s’épanouir, où nos ainés pourront se sentir en toute sécurité, une ville où il y aura une place pour tous.
C’est le troisième pilier de notre action, chacun doit se sentir bien dans notre ville, chacun doit y avoir sa place, quelles que soient ses origines, sa condition sociale ou sont état de santé.
Enfin, toute action publique doit être conditionnée par une double maitrise.
Maitrise financière en premier lieu ; ainsi, pour réaliser nos projets, nous devrons nous appuyer sur nos partenaires traditionnels et en premier lieu notre agglomération GPS, mais aussi tous les possibles contributeurs que sont le Département, la Région, L’Etat ou même l’Union Européenne.
La deuxième condition, c’est la maitrise du développement. Malgré les obligations de notre statut de Ville Nouvelle, nous ne pouvons pas continuer à accueillir des populations sans un engament fort de l’Etat à financer les équipements correspondants ; c’est ainsi que nous sommes farouchement opposés à la réalisation en l’état de la nouvelle ZAC de Villeray et de ses 1300 logements, lancée de manière un peu légère par la municipalité actuelle.
Dans les prochaines semaines, vous serez sans doute sollicités par de nombreux candidats. Comme il y a six ans, ils vous promettront monts et merveilles. D’ailleurs, leurs écrits démagogiques démontrent déjà leur manque de discernement ou leur duplicité.
Être Maire ne s’improvise pas, nous l’avons malheureusement constaté au cours de ce mandat et notre ville ne peut pas se permettre de repartir dans une aventure sans lendemain pour les 6 prochaines années.
Certains d’entre vous le savent, j’ai déjà été Maire de notre ville, de ce fait, mon expérience me permettra d’être opérationnel immédiatement, de me mettre au travail dès le lendemain de l’élection et de me consacrer à 200 % à cette unique tâche.
Le défi qui nous attend est immense, mais il est enthousiasmant. Grâce à votre soutien et entouré d’une équipe dynamique et motivée, je suis prêt à le relever ! 
Vous pouvez compter sur mon entier dévouement.